La charte

Charte Bojalien

PREAMBULE

Bojalien est un objet protéiforme. Comme tout salon de vins, il a une portée commerciale. Mais, c'est d'abord et surtout un moment de convivialité, et d'échange sur les valeurs du vin naturel.

Ce document tente une description succinte des pratiques et des valeurs qui sont les nôtres.

LES PRATIQUES

Le travail à la vigne

Tous les raisins vinifiés par les vignerons de Bojalien doivent être cultivés selon le mode de production biologique, qu'ils soient cultivés par vos soins ou achetés (ou donnés!)

Si la certification n'est pas obligatoire, elle est fortement recommandée. Nous sommes conscients de ses lacunes et des dérives du bio industriel, mais nous ne voyons rien de mieux à offrir aux consommateurs comme garantie minimale du mode de production dans l'état actuel des choses. A l'heure où tout le monde prétend faire du vin naturel, nous vous invitons à réfléchir à cela.

Le travail à la cave

S'il est extrêmment difficile, pour ne pas dire impossible de donner une définition du vin naturel qui fasse consensus, nous avons isolé quelques principes que nous considérons indépassables.

Un vin naturel est un vin vinifié, élevé et mis en bouteille sans intrant. Le sulfite est considéré comme un intrant.

Un vin naturel n'a subi aucune opération physique lourde (flash pasteurisation, osmose inverse...).

Aussi, nous considérons qu'un vin ayant subi une filtration, quelque soit sa nature, ne peut être nommé vin naturel.

Les valeurs

« Nous n'héritons pas de la terre, nous l'empruntons à nos enfants ». Cette maxime, mille fois entendue, n'en garde pas pour autant toute son acuité.

Nous considérons l'agriculture biologique non comme le respect stricto sensu d'un cahier des charges européen mais comme une réflexion continue vers des pratiques culturales les moins impactantes possibles du point de vue environnemental.

Nos pratiques à la cave sont le prolongement de nos pratiques culturales. Nous mesurons chaque jour un peu plus les conséquences désastreuses de la chimie du point de vue sanitaire.

Mais il y a au-delà de ça, la conviction qu'il n'y a rien de meilleur, d'un point de vue gustatif cette fois, qu'un vin naturel. Et c'est cette conviction qui chaque année au moment des vendanges nous amène à nous réengager sur cette voie, quelques soient les peurs et les déboires passés.

Nous attendons des vignerons de Bojalien qu'ils aient cette volonté chevillée au corps.

Pourtant, Bojalien ne se veut pas un événement fermé, réservé aux seuls vignerons qui déroulent année après année de manière indéfectible ces principes de travail. Car nous savons que parmi eux, si à certains le vin naturel est apparu comme une évidence, à d'autres, cette conviction s'est forgée lors d'un lent processus de maturation.

Bojalien se veut donc ouvert à ceux qui se sont engagés sur la voie du vin naturel sans que toutefois l'intégralité de leur production ne réponde aux critères sus-définis. Toutefois, seuls les vins répondant strictement à la définition du vin naturel sus-donnée seront acceptés à Bojalien.

Bien sûr, nous considérons cette période de production mixte comme une période de transition vers le tout naturel qui ne pourra pas s'éterniser, au risque d'engager la crédibilité de Bojalien.

Pour conclure sur nos valeurs, s'il n'est pas interdit de gagner de l'argent en produisant du vin naturel (c'est même conseillé pour pouvoir continuer d'en faire !), l'argent n'est pas le moteur premier de notre action. Nous nous garderons de rentrer dans une définition des valeurs humanistes qui découle du vin naturel, ce n'est pas quelque chose qui se dit, mais quelque chose qui se vit.

Si comme nous, vous vivez le vin naturel, c'est le moment de signer notre charte qui marque votre engagement et votre adhésion. Nous nous excusons du ton quelque peu solannel de celle-ci, mais à une heure où tout le monde prétend désormais faire du vin naturel, il nous a semblé nécessaire de l'élaborer.

Au plaisir de vous voir bientôt !

L'équipe organisatrice de Bojalien.